rêve-en-entreprise

Le rêve en entreprise est-il possible ?

Le monde est en perpétuelle évolution et pour faire face aux imprévues, seules les entreprises qui offrent la possibilité à leur collaborateur de rêver pourront réinventer l’avenir. Mais y a-t-il une place aux rêves dans les entreprises d’aujourd’hui ? Pour le savoir, The Boson Project et Capgemini Consulting ont mené une grande enquête intitulée « La Boîte à Rêves » auprès de 2500 Français qui se sont prêtés au jeu du rêve, dont Angélique Gérard.

Les rêveurs sont-ils les moteurs de l’entreprise ?

Il ressort dans l’enquête que les rêveurs cachent un trésor d’investissement et d’engagement si leur entreprise leur offre la possibilité de rêver. Un collaborateur qui peut rêver, il ne peut que mettre à profit son potentiel au service de son entreprise. Selon l’enquête, ils sont 57% à dire qu’il est vital de rêver en entreprise.

Les personnes ayant répondu à l’enquête estiment qu’elles pourront s’engager davantage si un projet leur donne du sens au sein de leur entreprise. Ainsi selon Angélique Gérard, « On a tous des rêves, mais la seule chose à laquelle on rêve vraiment quand on est entrepreneur, c’est que la chose à laquelle on rêve arrive. En tant qu’entrepreneur, l’idée d’achèvement par rapport aux rêves est essentielle. »

Pour permettre aux salariés de rêver, il est essentiel de leur accorder quelques signes de reconnaissance avant tout. Sans celle-ci, vous avez beau offert des salaires importants ou d’autres avantages, il y a n’aura pas d’engagement durable. Les collaborateurs doivent sentir le mérite qu’ils comptent pour leur entreprise grâce aux efforts fournis. Le rêve passe cette culture de reconnaissance qui construira les bases d’un engagement.

Osez un management de proximité pour favoriser le rêve !

Près de 45% des répondants à l’enquête trouvent que la personne qui encouragerait ses collaborateurs à se dépasser est le manager. Pour cela, il est important de mettre en place un management de proximité capable de déceler les aspirations d’un collaborateur et en conséquence lui proposer un projet adapté et inspirant. Le contact direct est la clé permettant aux salariés de rêver et donc de s’engager d’avantage pour un projet qui a du sens à ses yeux.

Cette notion de proximité et de confiance est confirmée par madame Gérard en disant ceci « Dans la mesure où le manager est un leader, il sait offrir sa confiance et donner confiance à chacun de ses collaborateurs. Cette notion est le véritable enjeu de l’engagement, dont dépend totalement cette envie donnée à ses équipes, qui va au-delà de la simple implication au travail : j’ai confiance en moi et en mon leader, ce qui a un impact fort sur mon engagement. Tout comme dans une relation de couple. »

Le manager est le facilitateur du rêve pour son équipe, c’est lui qui déteint les codes du rêve en entreprise. Vous l’aurez compris, pour les collaborateurs puissent rêver, il faut un nouveau modèle de leadership qui passe par l’écoute, la reconnaissance, la collaboration et l’empathie.

Pour plus d’infos sur cette enquête, cliquez ici

Centrapel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *